Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Bonjour à vous- Bonjour déoc'h

Sell Ta !! Regarde

 

 Brao an traou ganeomp ! Les choses sont belles avec nous

 

 

 

 

Kenavo !!

 

Recherche

9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 21:58

Restos du Coeur. Petit rappel de l'année 2011

Restos du Coeur. Petit Rappel de l'année 2011

En raison de la polémique récente concernant les Restos du Coeur suite à:

- Refus de subvention par la municipalité d'Esquibien

-Intervention de Madame Donval qui se dit outrée

Il parait utile de rappeler aux lecteurs ce que nous avons écrit et publié en 2011.

Ainsi chacun pourra se faire sa propre  idée en raison des références

 

*******

 

 

 

Audierne. Esquibien. Cap-Sizun. Editorial N° 6/2011

 

 

beuzec_010.jpg

 

******

Les sujets d'actualité ne manquent pas, tant au plan mondial que national étant donné l'étroite imbrication des uns par rapport aux autres. Pour autant, et malgré la violence de certaines images abondamment relayées par les différents médias, konchennou ne sortira pas des frontières capistes du canton de Pont-Croix, conformémént à la ligne de conduite tracée et suivie ici depuis le début de l'aventure sur le net. Rappelons tout de même (pour rafraîchir les mémoires) que l'ex-Président du fonds monétaire international (Dominique Strauss-Kahn) n'est pas un inconnu en Cap-Sizun puisqu'il était venu à Audierne en 2004, lors des élections cantonales, pour soutenir Madame Jacqueline Donval qui d'ailleurs fut élue (puis battue en 2011). A cette époque, les millions de dollars ne défrayaient pas encore la chronique et ne faisaient pas la une de tous les quotidiens. Mais les temps changent et la politique peut parfois être victime de l'actualité.

 

 

Socialisme ????? Jaurès, où êtes-vous ???

 

Lien:

 

Cantonales mars 2011:Références et perspectives

 

 

Certes les sujets locaux ici évoqués pourront paraître bien dérisoires par rapport à d'autres. Ceci ne signifie pas que l'on ne s'intéresse pas au reste. Disons simplement, pour que les choses soient claires, que le fonds monétaire international et le Cap-Sizun sont 2 sujets totalement différents. Attendons la suite mondiale et nationale des évènements internationaux et regardons ce qui se passe chez nous, au Cap-Sizun. Plusieurs sujets ont retenu notre attention ces derniers temps.

 

Citons dans l'ordre:

 

1- Audierne Visites de quartiers , déchets verts

2- Pointe du Raz: nouveaux responsables

3- Esquibien: centre nautique

4- Parc marin (associations environnementales)

5- Audierne: Restaurants du coeur

 

******

 

1- Audierne: visites de quartiers. Une réflexion sur les déchets verts

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 4-5-2011

 

Liens:

Audierne: des incivilités à prévoir pour discrimination

Audierne-Essor Breton côté pile et côté face

Audierne: discriminations. Ouf !! C'est fini !!

 

 

Les visites de quartiers permettent sans aucun doute de constater sur le terrain certaines situations, certains problèmes, particulièrement ceux qui ont une incidence sur l'environnement. Elles permettent aussi de recueillir les doléances des résidants concernant tout ce qui touche à la vie quotidienne. Exemple: à Kerivoas et Kersudal, les doléances les plus fréquentes sont relatives à la vitesse excessive des véhicules, ainsi qu'à l'entretien de la voierie et des bords de route. Rien de très particulier par conséquent puisque tout cela est notoire. Le problème se résume en fait à une question:

 

" Que comptent faire les responsables après avoir pris connaissance de ces doléances" ??

 

Plusieurs hypothèses sont envisageables:

 

- ne rien faire ce qui est le plus simple, et par ailleurs très courant.

 

Exemple:

 

Municipales: Pièces à conviction

 

 

 

phto0073.jpg

 

 

 

- essayer de trouver des solutions ce qui est un peu plus laborieux.

 

 

La vitesse est un fléau auquel il faudrait remédier à Audierne comme ailleurs. C'est le rôle des responsables qui ont été élus pour exercer la responsabilité . Il ne suffit pas de mettre une pancarte de limitation que personne ne respectera, comme on peut le voir ailleurs : exemple 30 Kms/heure rue Charles Le Goffic, la rue des églises, des cimetières et des écoles libres à Audierne. (Pour mémoire 2 accidents dans la rue du 14 juillet en décembre 2010). Certains se permettent même d'actionner le klaxon en cas de vitesse trop lente à leur gré. Ne parlons pas des piétons, ni du plan de circulation en centre ville, un vrai chef-d'oeuvre totalement soumis au bon vouloir et à l'usage des clignotants dont on connait la responsabilté dans les accidents au plan national !!

 

[ (référence: télégramme de Brest du 6-4-2011: 54% des Français changent de direction sans clignotant). Or à Audierne, le nouveau plan de circulation repose exclusivement sur le bon usage des clignotants. ????? ]

 

Il faut vérifier donc contrôler car une pancarte "dormante" ne sert à rien. C'est le rôle et la mission de la police municipale, quand elle existe, ce qui n'est plus le cas à Audierne.

On peut donc se poser plusieurs questions au sujet de cette récente suppression de poste à la mairie d'Audierne . N'épiloguons pas !!

Quant à l'entretien, attendons les résultats d'autres visites de quartiers pour savoir s'il y a quelque part une carence !! Les fleurs oui mais...les gens d'abord !! Ou alors on prend le risque d'avoir à se faire élire par...les fleurs puisque les électeurs sont susceptibles d'exprimer leur mécontentement !!! On commence d'ailleurs à se poser des questions dans certaines formations politiques à propos de certains évènements d'actualité accompagnés de chiffres pharamineux exprimés en dollars.

 

Sujet de réflexion !!

 

Politique, encore la politique ???????

 

*******

 

2- Pointe du Raz. Une offre touristique à élargir.

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 7-5-2011.

 

Suite aux élections cantonales de mars 2011, de nouveaux responsables ont pris en main le destin du grand site national. La conseillère générale sortante, Madame Donval qui n'a pas été réélue , a quitté la présidence. C'est désormais le maire de Plogoff: Monsieur Lemaître qui préside le syndicat mixte, assisté par deux vice-présidents: Madame Kersaudy maire de Cleden et Monsieur Donnart maire de Primelin. Par ailleurs, on note l'arrivée de 2 conseillers généraux étrangers au Cap-Sizun: Monsieur Couic de Pont-L'Abbé et Monsieur Querné de Quimperlé.

Quels que soient les statuts du syndicat mixte (non diffusés à priori), on remarque l'absence du conseiller général du canton de Pont-Croix: Monsieur Guillon, qui a pourtant été élu aux dernières cantonales. Il n'est bien entendu pas question de polémiquer, mais simplement de constater. Cette situation n'a pas été évoquée dans la presse locale, donc chacun peut penser ce qu'il veut. Monsieur Guillon n'a peut-être pas souhaité exercer la présidence . Ou alors sa candidature a été écartée ce qui serait une décision politique. Il semblerait tout de même que le conseiller général du canton de Pont-Croix devrait avoir sa place au sein du syndicat mixte et ce, quelle que soit sa couleur politique.

 

Politique, encore la politique ??????????

 

******

 

 

3- Esquibien:Centre nautique.

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 12-5-2011

 

Centre nautique. Fin prêt

 

Une dernière finition a été apportée hier après-midi au centre nautique du Cap-Sizun à Esquibien: une voile destinée à servir de pare-soleil devant l'accueil et de protection en cas de pluie a été installée....Elle s'accroche au dessus de la façade et à un mât fixé à la rambarde de l'estacade.

 

¤¤¤¤¤

 

Le centre nautique d'Esquibien a déjà suffisamment fait parler de lui, et des procédures sont encore en cours ( consorts Keravec). On se souvient que l'estacade a été réalisée pour remplacer la servitude de passage piétonnier. Voilà donc que, désormais, cette servitude est recouverte d'une toile pour les raisons évoquées ci-dessus. Les promeneurs vont donc devoir passer sous cette toile, dans un endroit qui ressemblera de plus en plus à une terrasse privée couverte. On a déjà entendu des visiteurs demander si l'endroit (plus méridional que breton) était public ou privé. Concrètement, cela ressemble de plus en plus à une annexion des lieux faite au profit du CNCS qui craindrait à la fois le soleil et la pluie. L'année dernière nous avions déjà les parasols, cette année une voile. Est-ce que, par hasard, l'endroit retenu pour implanter le club nautique aurait été mal choisi pour tant subir à la fois le soleil, et la pluie ?? Les promeneurs seront-ils condamnés à s'excuser en passant, leur droit de passage troublant la quiétude des lieux et dérangeant nos apprentis "Tabarly" ?? Affaire à suivre sans doute !!

 

Politique, encore la politique ??????

 

******

 

 

4- Le parc marin

 

Références: Télégramme de Brest en date du :

 

11-5-2011:Tout savoir sur le parc marin

 

16-5-2011: En attendant la décision du Cap

 

¤¤¤¤¤

 

Les associations à vocation environnementale (ou prétendue environnementale) du Cap-Sizun, à savoir:

GAMA d'Audierne

ASELE d'Esquibien

DREMEL de Plouhinec

 

ont organisé une réunion sur le parc marin à Audierne pour pallier au manque d'information concernant ce projet auquel le Cap-Sizun n'adhère pas pour l'instant. (sauf l'Île de Sein). Plusieurs communes sont notoirement contre, particulièrement celles de la côte nord. Plouhinec a déjà donné un avis favorable. Soit !!

Nos prétendues associations environnementales ne cachent pas leur soutien au projet de parc. C'est leur droit mais ce faisant, elles ne sont plus tout à fait neutres par rapport à d'autres points de vue. Le maire d'Esquibien a déjà eu l'occasion de s'exprimer en qualifiant l'ASELE d'association ripolinée en vert.

 

Lien:

 

Esquibien: Projet de Lézongar-Audierne- Editorial N° 5/2011

 

 

Laissons au maire-conseiller général la responsabilité de ses qualificatifs et posons très simplement deux questions:

 

1- Qu'est ce que le parc marin apportera au Cap-Sizun ??

 

2- Ce parc marin est-il une priorité

 

par rapport au désenclavement qui conditionne l'avenir au plan économique, ou par rapport à la cale de carénage qui fait cruellement défaut au port de plaisance. Voilà qui nous ramène au tas de sable de Poulgoazec et à la société "Carmeuse", donc aux élections cantonales avec photos à l'appui !!!!!

 

Chacun saura trouver les réponses qui lui conviennent et même se poser peut-être la question subsidiaire:

 

Ces associations sont elles objectives dans la défense de l'environnement et dans l'intérêt général ??

 

La réponse est non évidemment. Ces associations parfois politiquement déguisées (DEMEL) défendent des intérêts particuliers (ASELE) et ne s'intéressent qu'à ce qui les concerne. Exemple: Que fait l'association audiernaise GAMA pour lutter contre la pollution par épaves de voitures (Rue Autret à Audierne) ? Rien évidemment, contrairement à L'ASELE qui a assaini sa commune dans ce domaine et établi un plan cantonal (cartographie) des sites polluants . Quelle suite a été donnée à cette cartographie ?? Aucune évidemment en dehors d'Esquibien. Notons en passant que le site "errances" a posé des questions au sujet de l'association DEMEL ( qui réunit seulement 20 personnes lors de son assemblée générale. Télégramme du 23-5-2011).

 

link

 

Il n'a pas obtenu de réponse, évidemment. Dire que l'on est neutre quand on se présente comme suppléant de la candidate socialiste aux élections cantonales laisse rêveur ?? Passons !!!

 

Politique, encore la politique ????

 

******

 

5- Audierne: restaurants du coeur

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 14-5-2011

 

Audierne.Restos du coeur. Les locaux aménagés.....

Les restos ne feront pas concurrence à la banque alimentaire, mais ils seront complémentaires....

Jacqueline Donval n'a pas manqué de souligner que ce partenariat avec les Restos du Coeur marque "une volonté politique".

 

¤¤¤¤¤

 

La commune d'Audierne a donc pris la décision d'aménager des locaux (80 m2) pour les restaurants du coeur dans l'ancien bâtiment des affaires maritimes destiné à devenir salle polyvalente. Il n'est pas certain que le public fasse la différence entre la banque alimentaire et les restos du coeur.

 

Les premières banques alimentaires se sont constituées aux Etats-Unis à la fin des années 1960. C'est à John van Hengel, bénévole dans une soupe populaire que l'on doit la création de cette banque alimentaire.

L'apparition des banques alimentaires en Europe est plus tardive. La première banque alimentaire en France ouvre à Arcueil en 1984 .

(Source Wikipedia).

 

Les "Restos du Coeur" ont été créés en 1985 par un comédien: Coluche.

 

Madame Donval maire d'Audierne souligne que ce partenariat marque

 

"une volonté politique".

 

Or, des collectes sont organisées annuellement dans les commerces locaux, jusqu'à présent au profit de la banque alimentaire . Il sera intéressant de regarder l'évolution du montant des futures collectes pour déterminer si la volonté politique affichée dans le cas des "Restos du Coeur" n'aura pas une incidence sur la générosité des donateurs.

Par comparaison, disons que les donateurs et bénévoles du "Secours Catholique" et du "Secours Populaire" ne sont généralement pas issus des mêmes catégories sociales et n'ont sans doute pas les mêmes motivations ni la même clientèle. La création de deux stuctures destinées à aider la pauvreté dans une petite commune comme Audierne, aboutira inévitablement à une concurrence même larvée.

Les clients de la banque alimentaire sont sélectionnés par les mairies ce qui ne sera pas le cas pour les clients des "Restos du Coeur". Les clients des "Restos" pourraient donc ne pas être tout à fait des cas sociaux au yeux des Centres communaux d'action sociale, qui sont pourtant financés par les budgets municipaux.

Il est évident que le public va se poser des questions lorsque son bon coeur et sa charité seront sollicités à la sortie des grandes surfaces.

Le loyer des locaux de la banque alimentaire est payé par la communauté de communes, donc tous les contribuables du Cap-Sizun. Les "Restos" seront logés par la commune d'Audierne, donc à la charge des audiernais.

Les résidants de Plouhinec auront accès aux" Restos" alors que leur commune n'adhère pas à la banque alimentaire. Comme on peut le voir, c'est simple.

 

Politique, encore la politique ????

 

 

Mais, ne dit-on pas que l'exemple vient d'en haut ??

Si ce principe était vrai, on pourrait ajouter qu'il suffirait de quelques millions de dollars pour assainir la situation de ceux d'en bas, et le problème serait résolu. Simple fiction évidemment !!

 

Et pourtant les dollars existent non ????

Ils pourraient donc servir à concrétiser

une volonté politique, commune à tous ceux qui partagent le même courant de pensée non ???

 

 

Elémentaire mon cher Watson

comme dirait Sherlock Holmes !!!!!

 

 

******

 

 

audierne-mus_e-capucins_009.jpg

 

 

 

******

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Articles Récents