Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Bonjour à vous- Bonjour déoc'h

Sell Ta !! Regarde

 

 Brao an traou ganeomp ! Les choses sont belles avec nous

 

 

 

 

Kenavo !!

 

Recherche

22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 00:37

            Audierne.Esquibien.Cap-Sizun.

    Editorial 4/2014 

 

pic_0007.jpg

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du :

 

a)- 11-4-2014:   Cleden-Cap-Sizun: Conseil. Les indemnités contestées

b)- 12-4-2014: Audierne . Centre ville. Des idées pour le redynamiser

c)- 14-4-2014: Audierne. Trescadec. Réaménagement des dunes

Esquibien: Pouldu. Sécuriser le parking

d)-16-4-2014: Esquibien. Conseil. Pour une opposition courtoise

Plouhinec. Conseil. Vers le gel des taux d'imposition

e)- 17-4-2014. Esquibien. Conseil suite. Indemnités et commissions

Plouhinec.  Conseil. La composition des commissions

f)- 18-4-2014: Esquibien. Conseil suite.Contentieux et subventions

Audierne:   Le conseil en bref:  

Salle multifonctions. Blocs sanitaires plage de Trescadec.Voierie

g)- 19-4-2014- Audierne. Communauté de communes

 

 

*******

Les élections municipales viennent de s'achever. Les nouvelles équipes se mettent en place et quelques changements commencent à montrer le bout de leur nez ici et là dans différentes communes et plus encore, à la communauté de communes.

Tout le monde sait qu'il faut s'attendre à quelques nouveautés en raison de la politique envisagée au plan national au sujet de l'organisation territoriale avec  son incidence sur les finances. 36.000 communes en France, ce chiffre n'est plus acceptable. Il faut impérativement envisager des regroupements pour mutualiser les moyens et diminuer les frais de fonctionnement. Malgré l'esprit de clocher hérité du découpage paroissial, malgré l'individualisme constaté dans le découpage existant avec ses frontières obsolètes, le Cap-Sizun ne peut pas rester en marge de l'évolution nationale. Compte tenu des restrictions envisagées  pour l'attribution des deniers public (subventions), les communes se verront dans l'obligation de tailler dans le vif, d'autant qu'il est prévu que les communautés de communes vont voir augmenter  leur champ d'action et leurs missions, donc leur responsabilités. Dans les communes qui ont vu un changement d'équipe municipale, il convient de faire très rapidement le point dans tous les domaines de l'héritage laissé par les prédécesseurs et plus particulièrement pour ce qui concerne les finances et l'environnement. D'ores et déjà les choses semblent se préciser, par exemple à Audierne,  et permettent de se faire une idée de ce qui nous attend. Pour étayer  ce point de vue, il suffit de consulter les articles publiés dans la presse locale et nous en avons choisi quelques uns cités ci-dessus en référence. Rappelons que plusieurs communes ont vu un changement d'équipe municipale: c'est le cas de Plouhinec, Audierne, Beuzec et Pont-Croix. Dans les autres communes la réélection des sortants permet d'envisager, au moins provisoirement, la continuité de la politique actuelle. Les choses sont donc plus délicates à Audierne, à Plouhinec et surtout à la communauté de communes. Donc, petit tour d'horizon pour prendre l'ambiance dans notre bon vieux Cap-Sizun,

Ar C'hap Don, pays de la "Feiz hon Tadou Kozh" !!

******

Cleden-Cap-Sizun

Cela a commencé par un peu de "Reuz" à Cleden  à propos des indemnités mensuelles attribuées au maire et aux adjoints. 1634 € pour le maire et 627 € pour les adjoints. L'opposition a bondi et réagi avec véhémence :

"Il n'y a que le fric qui vous intéresse"

s'est exclamé le leader des opposants. 

"Mais vous êtes odieux"

a rétorqué le maire !!!!

Ambiance, dans la France profonde !! Attendons la mise en place de la communauté de communes pour voir comment vont se comporter les "Pochou kranked" et les "Pochou gwinis", face aux " Taïks" de Plouhinec .

"les choses pourraient bien ne pas être tristes  avec nous s'pas".

Mais n'anticipons pas    

Audierne

La nouvelle municipalité envisage donc de redynamiser le centre ville. Comment, comment, comment,  mais comment ça ?? Où allons nous ?? Y aurait-il des défauts dans l'héritage ?? Qu'a donc fait, et aussi pas fait, la municipalité Donval pour qu'il faille déjà revoir la situation ??   Il s'agit bien entendu des problèmes de circulation et de stationnement. Or, les socialistes de la municipalié sortante (Donval) ont tout changé pour ne pas dire tout cassé  en arrivant au pouvoir en 2008, donc voici 6 ans. Que faut-il conclure ?? Disons le carrément pour ne pas tourner autour du pot: Il semblerait que la science infuse détenue par l'équipe de Madame Donval soit prise en défaut, autrement dit, il faut défaire ce qui a été fait, donc mal fait voici 6 ans, avec l'argent du contribuable par conséquent mal dépensé:

"les véhicules qui circulent dans le centre ville, venant de la Pointe du Raz arrivent devant des sens interdits"

  C'est écrit dans la presse !! 

PHTO0021.jpg

 

Combien de fois avons-nous évoqué cette anomalie sur nos différents blogs durant les 6 dernières années. Pour rien, en raison de l'indifférence de la municipalité Donval !! Il faut tout de même être un peu borné pour avoir laissé mettre en place une telle hérésie (restons polis pour ne pas dire c...). Les touristes revenant de la Pointe du Raz sont directement orientés vers Quimper au lieu d'être incités à entrer dans Audierne pour stationner en accédant directement aux parkings, et visiter la ville. Le centre ville et plus encore les quais, voire même la plage sont pénalisés par cette erreur monumentale susceptible  d'être considéréé comme une faute professionnelle, pourtant sanctionnée par une décoration. Le marché hebdomadaire a été traité comme étant une priorité alors que ce n'est qu'un des aspects de la vie économique. Autrefois, la fête foraine du pardon occupait aussi le centre ville. Le problème a  pourtant été résolu. Alors ?? Solutions ?? 

Et le parking de la poste, occupé par les bateaux !! Il faut remonter à la décision de construire un aquarium (Durand Allizé) sur le domaine maritime. En échange, le domaine public a été attribué à l'entreprise "Stratimer" qui est  donc parfaitement dans son droit. Qui est responsable ?? Encore un décoré peut-être, et un des adjoints de l'époque aujourd'hui conseiller général. Nous n'allons pas reprendre l'histoire de l'aquarium. Elle a déjà été exposée par nos soins  sur les différents blogs, mais nous y reviendrons si nécessaire.

On dit que "commander c'est prévoir" . C'est peut-être vrai un peu partout mais sans doute  pas à Audierne version Donval. Il serait peut-être temps d'arrêter de faire "joujou" avec l'argent public une fois pour toutes. La gestion municipale n'est pas faite pour "jouer à la poupée" comme à l'école maternelle. 

Et la place Gambetta ?? Il faut être au moins 2 , un au volant l'autre à l'extérieur pour garer un véhicule sans accrocher celui du voisin en raison de l'étroitesse de l'allée centrale qui sert aux manoeuvres. Encore un décoré responsable et aujourd'hui retiré des affaires donc irresponsable !!

Les sanitaires de la plage ?? Tout est cassé !!

 

     

  Etait-il nécessaire de détruire les sanitaires du Mât Fenoux avant d'avoir étudié un projet de restauration ou tout au moins réalisé le plan concret de la structure envisagée pour remplacer l'existant ?? Cette carence s'ajoute à la destruction des toilettes situées devant l'ex-casbah. Lisons ce qu'en pense le nouveau maire Jo Evenat dans le Télégramme en date du 18-4-2014 :

"Je m'inquiète du montant des travaux (162.365 €). Ce sont des WC qui vont être installés en contre-bas de la route, accessibles par un escalier alors que ce sont des WC handicapés. Aucun accès en pente n'est prévu. Je suis étonné, voire écoeuré....."

Par conséquent, on peut dire que c'est quasiment  du "n'importe quoi", toujours avec l'argent public !!!

Et la salle multifonction ?? Lisons encore la presse:

Achetée par la municipalité sortante 350.000 € (sans assainissement et avec amiante). Total général: 1.340.000 € (dont 935.000 € de travaux+55.000 € de suppléments+20.000 € de mobilier + 40.000€ de matériel scénique. Seul le rez- de-chaussée est utilisable.........Le reste de ces travaux  n'ont  pas été budgétés. Je ne sais pas comment nous allons faire.....

Ceux qui voulaient des preuves de la situation laissée par la municipalité sortante sont servis. Ne parlons même pas de la " volonté politique "exprimée  par Madame Donval à propos des restaurants du coeur (qui ont déménagé). Au fait, qui paie les frais de fonctionnement de cette association aujourd'hui ?? Force est de constater que, durant 6 années, la municipalité Donval a fait n'importe quoi, sans jamais prévoir quoi que ce soit, sans jamais imaginer la moindre conséquence de ses décisions et j'en passe. On comprend mieux   les 4 élus démissionnaires en cours de route dont le propre frère de Madame Donval. Nous constatons donc que les 6 années écoulées sont du temps perdu pour la commune d'Audierne. Or, le temps perdu ne se rattrape jamais. Sans compter qu'il faudra bien  tout de même assumer la suite et trouver des solutions. Constatons aussi que poursuivre avec la gauche sortante aurait correspondu à une persévérance dans l'erreur . Ce n'est pas pour rien que le quotidien "Ouest-france" avait pris le risque de dire que si Madame Donval se représentait, la liste Evenat se trouverait sur un boulevard . Donc les  6 années écoulées ont été marquées par des mauvaises décisions  autrement dit par l'inaptitude à l'exercice de la responsabilité . Dans certaines professions on pratique la relève immédiate des "pseudo-responsables" dès qu'une telle situation est constatée. Dans la vie municipale, en raison de la légitimité des élus, il faut attendre 6 ans pour faire la relève. Nous avons ainsi la preuve que si les urnes sélectionnent les candidats qui obtiennent le plus de voix, ce résultat n'implique en aucun cas la compétence. Fort heureusement, les pertes sont exclusivement financières. Ce serait beaucoup plus grave encore s'il s'agissait de pertes en  vies humaines comme dans les professions à risque. 

Et pourtant, le verdict des urnes audiernaises est contesté par une plainte dont nous avons déjà parlé. Attendons sereinement et sans anticiper la décision de justice qui devrait être prise en mai prochain.

Encore un mot à propos du fleurissement. Selon des renseignements fournis par un site internet, le coût du fleurissement dans une ville de - 3000 habitants  reviendrait à : 

- engrais, produits phytosanitaires: 2600 € TTC

- Achat de plantes 3700 € TTC  

Soit un total de 6300 € (chiffres de 2011

masse salariale non comprise. N'oublions pas le prix de revient des engins et véhicules utilisés.  Chacun pourra ainsi imaginer à combien revient un caprice floral municipal et faire la comparaison avec la situation de la voierie selon la presse:

"La voierie est en mauvais état . Crédit restant au 1er janvier 2014: 250.000  €. Engagements réalisés au 23 mars 2014 : 251.000 €. Le marché passé avec la société Colas est consommé pour 2014.....

Alors ?? A chacun ses conclusions personnelles !! 

Sans oublier le fleuron environnemental des caravanes et autres épaves indignes d'une station balnéaire. Et il ne s'agit pas d'un campement de Roms !! De plus cette

situation totalement illégale

a été traitée par l'indifférence générale de nos élus locaux durant 6 ans. Attendons la suite !!

PHTO0008.jpg

    Mais, au fait, toutes ces photos de nos édiles publiées plusieurs fois par semaine dans la presse locale, parfois même en compagnie des biquettes, c'était quoi ?? Photomania ?? Bla bla bla ?? Autosatisfaction ?? A chacun son point de vue !!

Les tempêtes ont également laissé des souvenirs. Il faudra bien réparer les dunes de Trescadec.

Nous exprimons nos sincères compliments à la municipalité  Donval qui sans aucun doute est la plus désastreuse parmi ce que nous avons pu voir à Audierne depuis la seconde guerre mondiale et même avant. Il fallait le faire !!  Malgré les résultats particuliers du dernier scrutin, l'avenir permettra de vérifier si le socialisme existe encore à Audierne et même dans le  Cap-Sizun. En cas de disparition, il ne serait pas difficile de déterminer à qui et à quoi attribuer la responsabilité de  cette situation nouvelle qui ne serait jamais que le renouvellement de ce qui s'est passé à Esquibien en 1989 (dernière apparition du PS aux municipales soit voici 25 ans).   

    Esquibien 

C'est donc la municipalité sortante qui est réélue. Il s'agit d'une équipe sans étiquette paraît-il, dirigée par un conseiller général de droite (opposition départementale) et ex-candidat UMP aux dernières élections législatives. Egalement ex-adjoint dans une municipalité de droite à Audierne (Coatmeur) et non réélu en 2001. Ajoutons que notre conseiller général vient de cumuler ( maire, conseiller général, vice-président) par sa nomination de vice-président à la communauté de communes (chargé du personnel et de l'administration générale). Total des indemnités payées par nous: ????? Pas de problème de fin de mois vraisemblablement !!

Les tempêtes de l'hiver dernier n'ont pas ménagé Esquibien. La sécurité du parking "Pouldu" est compromise:

La commune a été placée en périmètre de catastrophe naturelle mais le coût de ces travaux  risque toutefois de bouleverser le budget".

Ainsi donc, les contribuables d'Esquibien sont prévenus. Par ailleurs, l'opposition entend être une opposition courtoise. On ne peut que la féliciter pour avoir fait ce choix. Mais alors, pourquoi la majorité, donc l'équipe du maire refuse-t'elle d'attribuer une tribune à son opposition dans le bulletin municipal ??

La demande d'une tribune dans le bulletin municipal ainsi que sur le site internet n'apparaît pas au maire comme une très bonne idée selon l'article de presse:

"Je ne vois pas l'intérêt d'entretenir des antagonismes "

peut-on lire dans le journal. Alors, question:

A quoi sert une opposition si elle ne peut pas s'exprimer officiellement malgré son engagement à respecter la courtoisie ?? Chacun donnera la réponse selon ses propres idées, d'autant que la nouvelle loi électorale a eu  pour but de créer une opposition dans toutes les communes. Une opposition condamnée à être muette ne sert à rien.

 Suggestion pour pallier à cette situation:

Internet et l'ouverture de blogs pour informer, conformément aux droits conférés par la liberté d'expression (exprimée avec courtoisie).  

"Dans le cadre du contentieux avec les consorts Keravec au centre nautique, le conseil a autorisé le maire à ester en justice".

C'est un choix et nous n'anticiperons pas. L'avenir dira si c'est le bon choix car dans le cas contraire l'indemnisation accordée par le tribunal administratif pourrait être majorée. Ma Doué diront les contribuables ...!!! Quoi qu'il en soit, on ne pourra plus accuser les consorts Keravec d'être procéduriers  puisque ce sont pas eux qui poursuivent l'action en justice. A chacun ses responsabiliés !!

Plouhinec et Communauté de communes

La municipalité sortante de Monsieur Hamon n'a pas été réélue. Le 2ème tour a vu l'élection de la liste de Bruno Le Port , en l'absence de la liste socialiste qui s'était désistée à l'issue du premier tour. Cette liste socialiste justement avait comme tête de liste l'ancien suppléant de Madame Donval aux dernières cantonales. A se demander si Madame Donval n'est pas une sorte de machine à perdre et à faire perdre. Alors, cette décoration ...????  La nouvelle équipe municipale Plouhinécoise a été élue à partir d'un projet sans étiquette. Bravo à eux  et à elles. Ras le bol de ces listes politisées qui parfois ne disent pas leur nom et sur lesquelles figurent des candidats qui n'ont avant tout  que des ambitions personnelles à satisfaire. Et c'est d'autant plus vrai que Bruno Le Port vient par dessus le marché d'être élu Président de la communauté de communes . Bravo Monsieur le Président. Vous pouvez compter sur les blocs Konchennou et autres  pour soutenir votre action, mais exclusivement dans un contexte apolitique et sans favoritisme. Nous vous avons vu à l'oeuvre à l'occasion de la route de l'amitié  qui n'était  pas loin s'en faut, un évènement politique, et savons l'idée que vous vous faites de l'intérêt général. Vos idées sont d'avant garde et c'est ce dont nous avons besoin dans notre contexte très particulier de péninsularité, de démographie, d'économie et d'enclavement. Vous n'avez sans doute rien à prouver et il semblerait que ce soit pas des ambitions personnelles qui vous stimulent. Tant mieux !! Dans ce cas, vous pouvez compter sur nous pour faire passer les messages.  

Le tourisme est une activité essentielle même si elle ne résoud pas tout loin s'en faut. C'est tout de même une priorité qui conditionne beaucoup de choses comme la circulation, le stationnement, l'environnement et j'en passe.  Tout doit chez nous  être organisé avec et autour de  la Pointe du Raz dans tous les domaines, sans pour autant déshabiller les différentes communes. En effet, que le tourisme  et les offices correspondants fassent partie des attributions de la communauté soit !! Mais ce n'est pas une raison pour absorber toutes les activités ou structures existantes comme  le port de plaisance d'Audierne, les fêtes locales (bruyères à Beuzec), les  clubs nautiques  ou les comités d'animation par exemple. Chaque commune doit pouvoir continuer à assumer la responsabilité de ses choix, d'autant que certains sont des choix à risque pour l'avenir.  Il est évident que chaque commune cherchera à se débarrasser de ses 'grève-budgets" prévisionnels (associations, clubs en tous genres etc...). Le club nautique d'Esquibien par exemple  est dans une situation particulière en raison des problèmes de contentieux d'une part, et d'autre part, du coût prévisible de son fonctionnement dans le futur. Les entrées financières ne couvriront pas les dépenses pour plusieurs raisons : achats et renouvellement de matériels,  entretien, masse salariale etc..Il s'agit là d'un problème esquibiennois et non capiste. Les Capistes n'ont pas été consultés lors de la construction de ce club "haut de gamme" avec "club house" et tout le reste. Commander c'est prévoir et la prudence est la mère de la sûreté dit-on. Il serait trop facile de se débarrasser des dettes municipales et des réalisations encombrantes en les transmettant à la collectivité capiste. A chacun ses propres responsabilités si on veut une communauté de communes acceptée par toutes les communes puisqu'elles ne sont pas toutes dans la même situation. Goulien, Beuzec ou Confort-Meilars par exemple  ne sont pas concernées par ce qui se passe à Sainte Evette. Ces communes ont  aussi leurs propres dossiers et même leurs chapelles, dont elles s'occupent. La communauté ne pourra pas tout faire et ses finances ne seront pas inépuisables.  

Il conviendra aussi d'étudier le cas des structures sociales pour que l'on sache bien qui fait quoi. Actuellement la commune de Plouhinec n'adhère pas à la banque alimentaire qui pourtant travaille avec les CCAS municipaux et la communauté de communes (qui finance ses frais de fonctionnement). Les "Restos du Coeur" sont arrivés en supplément à la suite d'une volonté politique comme nous l'avons déjà dit. Il va bien falloir déterminer qui doit financer aujourd'hui cette doublure qui a obligatoirement un coût, et règler le cas de l'individualisme plouhinécois. Il y a donc du pain sur la planche et nous n'avons certainement  pas encore tout dit.

Dommage tout de même que Monsieur Hamon ait démissonné. Son expérience aurait pu être utile pour Plouhinec . Il faudra bien faire sans lui et fort heureusement, il ne laisse pas exclusivement du négatif comme les sortants d'Audierne.    

Bonne chance et bon courage Monsieur le Président  de la communauté des communes du Cap-Sizun.

 

 

van3_0707.jpg

 

  057-300x200 

 

 

 

 

******

 

 

   


Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Articles Récents